La notion de bien-être au travail

Le bien-être au travail est une notion de plus en plus présente au sein du monde professionnel. Cela est en partie dû au fait que le travail n’est plus considéré seulement comme le moyen d’acquérir un revenu nous permettant de vivre mais comme une source de dépassement de soi-même et d’épanouissement. Si vous souhaitez en apprendre plus sur la place du travail dans nos vies, vous pouvez consulter notre article sur le 1er mai.

Les sources de mal-être des salariés

Sources de mal-êtreLa dépression et les burn-out qui se produisent dans le cadre professionnel sont souvent le résultat d’un cumul de contraintes, d’inconvénients et d’exigences qui nuisent aux employés.

De nombreuses raisons peuvent être la conséquence d’un burn-out mais la principale cause reste le stress. A cela peut venir s’ajouter des relations conflictuelles avec ses supérieurs ou ses collègues. Il peut également être question de l’environnement de travail qui ne convient pas aux employés. Le mal être au travail peut également être lié au sentiment d’être inutile.

Autant de raisons qui demandent parfois une analyse profonde de l’entreprise ainsi que l’intervention d’une profession spécialisée dans ce domaine celle de Chief Hapiness Officer, aussi appelé Responsable du Bonheur pour améliorer la qualité de vie au travail.

Pourquoi les entreprises ont intérêt à mettre l’accent sur cette notion de bien-être ?

Certaines sociétés se retrouvent au cœur de scandale concernant le nombre aberrant de suicide parmi ses employés. Le taux de burn-out n’a d’ailleurs jamais été aussi élevé. D’après une enquête menée par la CFDT, une personne sur trois en aurait déjà fait un au cours de sa carrière professionnelle. Il devient donc urgent pour les entreprises de favoriser ce phénomène de bien-être au travail afin de réduire les dépressions et autres phénomènes néfastes pour la santé des employés.

Femme heureuse au travail

De plus, on sait que des employés qui se sentent bien sur leur lieu de travail seront plus productifs. Même si certaines raisons économiques ou structurelles sont parfois un frein au bien-être au travail, les entreprises ont tout intérêt à œuvrer en ce sens afin d’être plus attractives.

D’ailleurs, il existe de nombreuses méthodes qui peuvent favoriser l’entente, la cohésion et le confort des employés au sein de leur compagnie pour améliorer la qualité de vie au travail.

Quelles méthodes pour favoriser le bien-être au travail ?

YogaDe multiples entreprises œuvrent désormais pour favoriser le bien-être au travail. Il est également possible de faire appel à un Chief Hapiness Officer qui a pour mission d’analyser la structure afin de proposer des solutions pour améliorer les conditions de travail des employés.

Ensuite, plusieurs actions peuvent être réaliser au sein de la société. Il peut s’agir de séance de yoga ou de sophrologie offertes aux salariés afin qu’ils puissent gérer leur stress. Nous pouvons également évoquer des événements sportifs ou ludiques (des Escapes Games par exemple) qui vont apaiser les conflits mais aussi renforcer la cohésion d’équipe. Certaines entreprises proposent aussi des « Safety Day » qui permettent aux participants d’apprendre les gestes de premiers secours.

Il peut également être question de favoriser le télétravail. Ainsi, les employés passeront moins de temps dans les transports et ils pourront en consacrer plus pour leurs occupations extra-professionnelles.

Le bien-être au travail est une notion vaste et les entreprises s’y intéressent de plus en plus. Seulement, il est compliqué de donner satisfaction à l’ensemble des membres d’une structure. Il est souvent question d’avancer petit à petit, action après action afin de créer un environnement propice au bien-être et ainsi à la productivité ! Il est donc important de garder à l’esprit, que des employés qui se sentent bien sur le lieu de travail, avec une qualité de vie adaptée à leurs besoins seront plus aptes à fournir un travail supérieur.