Comment expliquer un licenciement à un recruteur ?

Vous vous êtes fait licencier et vous cherchez un nouvel emploi ? Les recruteurs peuvent comprendre cette mauvaise expérience, alors voici nos conseils pour en parler le plus sereinement possible…

Vous vous êtes fait licencier et vous cherchez un nouvel emploi ? Les recruteurs peuvent comprendre cette mauvaise expérience, alors voici nos conseils pour expliquer un licenciement le plus sereinement possible…

Un recruteur souhaite toujours connaître vos anciennes expériences ainsi que la raison du départ. Dans le cas d’un licenciement, un licenciement économique ou dû à un restructuration sera toujours plus facile à justifier qu’un licenciement lié à une faute grave, ou une incompatibilité d’humeur.

Maintenant, quoiqu’il en soit, c’est fait, cela appartient au passé. Ce qui fera que vous arriverez à rebondir, c’est notamment votre capacité à tourner la page en en tirant les bonnes leçons. Sans apprentissage, vous n’irez pas beaucoup plus loin.

Ne cachez pas la vérité

Cacher la vérité au recruteur licenciement
Mentir au recruteur vous expose à une déstabilisation inutile. En revanche, n’en dites pas trop non plus.

Mentir dans un entretien est fortement déconseillé. Le recruteur découvre généralement très vite la vérité, et s’il comprend que vous avez menti, vos chances de décrocher le poste convoité deviennent très minces voire inexistantes ! On vous conseille donc de rester calme, professionnel et honnête, malgré l’inconfort de la situation.

Si vous pensez être malin en vous disant que vous allez maquiller cette passade dans votre CV, sachez que l’entreprise a des moyens de vérifier. Alors ne jouez pas en mettant des choses sous le tapis. En effet, la première chose que va faire le recruteur qui reçoit votre CV est sans doute de contrôler votre dernier poste. Au moyen des réseaux sociaux par exemple ou pire si vous avez menti, en appelant votre précédent employeur.

Et là, c’est le drame. Pas besoin de dessin. La première étape pour expliquer un licenciement va être aussi la plus délicate, il s’agit de l’assumer.

A noter que si par chance votre mensonge (ou omission) passe inaperçue à l’embauche, vous pourriez avoir des problèmes si votre nouvel employeur le découvre lors d’une faute, notamment pour mensonge sur votre CV.

Assumez le licenciement

Assumez votre passé et avancez par dessus.

Affichez votre souhait de rebondir, votre motivation pour travailler au sein de cette nouvelle entreprise, n’exprimez pas vos sentiments vers votre ancien employeur (faite du sport, voyagez ou suivez une thérapie si nécessaire pour pouvoir en parler le plus calmement possible).

Le recruteur n’a pas besoin de savoir toute la haine ou la rancoeur que vous pourriez porter pour votre ancien employeur, qu’elle soit justifiée ou non. L’exprimer peut révéler une attitude peu professionnelle car non détachée, ainsi qu’une mauvaise gestion des conflits ce qui est peu apprécié en entreprise. Et oui, cela fait partie des soft skills ;).

Entraînez-vous à répondre et expliquer un licenciement

entrainement argumentaire expliquer un licenciement
Préparez-vous en organisant le plan de votre argumentaire.

Partagez vos zones d’inconfort et de confort, il vous faut rassurer le recruteur en expliquant que cette période est derrière vous, que vous avez appris pour aller de l’avant. N’apprenez pas votre argumentaire par cœur. Pour renforcer l’échange et ne pas donner l’impression de faire un exposé, ayez simplement le plan de votre argumentaire en tête, cela suffira.

Concentrez-vous plus sur l’expérience acquise sur ce dernier poste plutôt que la relation que vous aviez avec votre ancien employeur. La dimension personnelle joue malgré tout ce qu’on peut dire ou entendre, mais c’est à vous et uniquement vous de faire la séparation lorsque vous serez amené à en dire plus au recruteur.

Ne vous dévalorisez pas

Un salarié qui a été licencié n’est pas forcément un mauvais candidat ! Concentrez-vous sur vos objectifs et votre confiance en vous. Les recruteurs peuvent passer au-dessus de ça, ils aimeront un candidat qui a confiance en lui malgré cet accident.

assumer licenciement
Tout le monde fait des erreurs, chacun vaut quelque chose et peut rebondir.

Bon, ne nous cachons rien, certains recruteurs vous mettrons sur la touche s’ils sentent que vous ne leur dites pas toute la vérité. Alors préparez-vous réellement. Expliquer un licenciement peut s’avérer douloureux et vous mettre dans un inconfort. C’est normal, le contraire pourrait être révélateur d’une maigre conscience professionnelle. En cas d’échec, il vous faudra rebondir à un refus après un entretien.

Total
0
Shares
Articles similaires